Tisserand de la compréhension du devenir
Conférencier, expert et auteur

Les énergies renouvelables. Un enjeu pour la démocratie

Débat scientifique et politique avec la sénatrice Anne-Catherine LOISIER et le rédacteur de la revue BOOKS, Olivier POSTEL-VINAY et 4 auteurs.

Cette conférence-débat exceptionnelle veut mettre à profit la force d'analyse de quatre auteurs et leur large connaissance de l'énergie, des Energies Renouvelables (ENR) et plus encore de l'éolien, pour nous éclairer sur l'enjeu sociétal que représente ce sujet.

  • Marc HALEVY, Physicien et Philosophe. Auteur du livre "Énergie et Écologie"
  • Antoine WAECHTER, Ingénieur écologue, ancien député européen. Auteur du livre "Le scandale éolien".
  • Fabien BOUGLE, Chef d'entreprise, élu municipal.
  • Jean-Louis BUTRE, Ingénieur et président de la FED (Fédération environnement durable. Auteur des livres "Eoliennes, une catastrophe silencieuse" et "L'imposture. Pourquoi l'éolien est un danger pour la France" (préface de Valérie Giscard d'Estaing).

Le débat sera animé par la sénatrice Anne-Catherine LOISIER et le rédacteur de la revue BOOKS, Olivier POSTEL-VINAY.   Il sera suivi d'une séance de signature des livres par les auteurs.

 

La mise en œuvre de la Politique Pluriannuelle de l’Energie (PPE), poussée par notre gouvernement, représente-t-elle un enjeu pour la démocratie ?

  • Dans la PPE telle que l’Etat fixe des objectifs qu’il impose aux Régions, mais laisse aux intérêts particuliers (industriels, mairies, propriétaires foncier) la charge de la mise en œuvre, pourquoi ?
  • L’aménagement du territoire est-il servi par ces modalités de déclinaison de cette politique ?
  • Y a-t-il conflit d’intérêt entre le rôle régalien de l’état sur l’Energie et les intérêts particuliers (mairies et/ou individus), ces derniers trouvant là un bénéfice qui détermine leurs choix alors même que la cohérence de déploiement de ces réseaux est inexistante.
  • Les intérêts particuliers, uniquement financiers justifient ils la mise en cause de la démocratie ?
  • Les ENR seraient-elles le terrain d’expression d’une autocratie qui ne s’assume pas ?

Ces questions seront débattues entre la salle et les intervenants.

Au terme de cette conférence nous espérons que sera ouverte une nouvelle voie d’interrogation du bien-fondé de l’implantation de ces ENR. Après la contestation sur le plan environnemental, puis juridique, puis sur le plan de l’acceptabilité sociale locale, arrive le temps de la critique portant sur la démocratie. 

Il est temps que le politique et la presse s’emparent de ces questions.

Nous vous attendons nombreux.

Merci de relayer cette invitation tant à des anti qu’à des pro ENR.

Morvent en Colère : http://morventencolere.org/