Tisserand de la compréhension du devenir
Conférencier, expert et auteur

Billets

Le pouvoir du roman d'entreprise

Le roman ou récit fictionnel agit sur le lecteur . Les sciences de la narratologie l’ont démontré. Un roman d’entreprise, par les méthodologies utilisées, agit avec plus de force encore sur ses lecteurs (les clients, prospects, partenaires, collaborateurs de l’entreprise). L’idée que les récits fictionnels soient des futilités et leur lecture une activité futile, rendrait inexplicables les persécutions, condamnations dont ont été, et sont toujours, victimes certains romanciers. Si les récits n’offraient qu’une distraction vaine, si leurs histoires étaient sans valeurs ni pouvoir parce qu’imaginaires, pourquoi un tel acharnement ?

Le pouvoir du récit (factuel)

Le récit commence avec l’histoire même de l’humanité. L’Homme a de tous temps éprouvé le besoin de donner un sens à sa présence au monde, à son expérience du temps et de l’espace. Le récit est une réponse à son angoisse existentielle, née d’une double prise de conscience : la Vie infinie face à son ‘moi’ fini. « Le récit est un chemin volontaire, une marche vers les étoiles », comme dit le professeur Dumortier (Ulg) ; l’illusion de l’infini par rapport à notre propre finitude. Il est présent dans le mythe, la légende, la fable, le conte, la nouvelle, l’épopée, l’histoire, la tragédie, le drame, la comédie, le tableau peint, etc. Il est innombrable, il est comme la vie. L’entreprise l’utilise à foison, se moquant de la bonne ou mauvaise littérature. Il est supporté par le langage articulé, oral ou écrit, par l’image fixe ou mobile, par le geste ou par un harmonieux mélange.

Effet de synergie

Les effets de synergie participent de la physique des systèmes complexes et du principe holistique qui veut que "le Tout est plus que la somme de ses parties".

Réflexions sur les effets synergiques

Les effets synergiques, à la différence des effets d'échelle ou de levier, ressortissent typiquement de la physique des systèmes complexes. Ils impliquent une maîtrise de cette complexité d'un niveau supérieur et interdisent donc le recours aux méthodologies réductionnistes et cartésiennes classiques. Ils induisent une nouvelle logique qui n'oppose plus le global et le spécifique, mais, au contraire, les fait coopérer dans un processus vertueux et dialectique.

Pensée conceptuelle et inaptitude à l'abstrait

L'intelligence devrait croître pour répondre à la complexité. Il faut cependant faire ce constat : la majorité des humains est inapte à l'abstraction, inapte face à la complexification croissante. Il lui faut "du simple", "des recettes", "du sans effort" ... Vers une nouvelle définition de l'intelligence. Une réflexion de Marc Halévy (octobre 2008)

La grande mutation

Nous vivons un changement radical de paradigme au niveau mondial, au niveau de l'humanité entière. Globalement, cette trans-mutation consiste en le passage profond de l'extériorité à l'intériorité.

La Grande Trans-mutation

Nous vivons un changement radical de paradigme au niveau mondial, au niveau de l'humanité entière. Globalement, cette trans-mutation consiste en le passage profond de l'extériorité à l'intériorité. Elle peut s'exprimer clairement selon les quatre axes traditionnels de la matérialité (le Corps), de la sensibilité (le Cœur), de l'intellectualité (l'Esprit) et de la spiritualité (l'Âme).

Noetic: what is it ?

As in every domain of research and emerging studies, Noetic is known and recognised only by a very few. The aim of this paper is to define certain aspects and hence, we hope, raise interest and vocations for what is already one of tomorrow’s dimensions.

Une vision ... (réflexion)

Voir la Noosphère … Voir l'Esprit en marche … Voir l'Esprit à l'œuvre comme un cœur qui bat et irrigue ce réseau dense, inextricable et mouvant de la Connaissance vivante … Voir …

La révolution noétique

Il y a trois manières classiques de regarder le temps qui passe. Il y a le temps immobile, le temps cyclique et le temps orienté. Il y a donc trois manières de regarder notre époque et ses ruptures. Ces ruptures ne sont que des apparences, l'essentiel demeure immuable. Ces ruptures sont cycliques et tout, bientôt, reprendra sa juste place. Ces ruptures sont autant de signes d'un passage, d'un saut, du franchissement irréversible d'un seuil.

Refaire le monde

Le monde des hommes est imparfait, provisoire, insatisfaisant … Tous les utopistes, tous les révolutionnaires, tous les idéalistes depuis longtemps ont cherché à le transformer … non seulement sans succès, mais souvent en engendrant le pire : la souffrance, la douleur, la torture des chairs et des âmes, les prisons, la violence, la misère et la mort. Il ne s'agit plus de refaire le monde. Il ne s'agit pas de parfaire le monde des hommes, mais de le dépasser. Le dépasser … ni le nier, ni le renier, ni le fuir …

Introduction à la pensée métalogique

Puisqu'elle entend penser au-delà des dualismes primitifs de la pensée logique notamment en intégrant le devenir , la pensée métalogique est une pensée non-aristotélicienne , libérée des axiomes classiques d'identité et de tiers exclu .

La noosphère : le monde des idées

Le mot "idée" semble mieux convenir que ceux de "noème" ou de "symbole" ou de "concept" pour désigner les êtres immatériels élémentaires qui peuplent la noosphère . Mais il faut alors désamorcer d'emblée toute perversion idéaliste : si la noosphère est définie comme le monde des idées, des "eidos" qui sont les formes, il ne s'agit pas du tout du monde des Idées de Platon, il s'agit même de son radical contraire. Les idées noétiques ne sont ni immuables, ni absolues, ni a-priori, ce que sont les Idées platoniciennes.

La noétique ?

Comme tous les domaines de recherches et d'études en émergence, la Noétique n'est encore connue et reconnue que de peu de monde. L'objectif du présent article est d'en préciser certains aspects et ainsi, espérons-le, de susciter des intérêts et des vocations pour ce qui est déjà une des dimensions de demain.

Qu'est-ce que la noétique (droit de réponse)

L'objectif du présent article est de préciser certains aspects d'un domaine d'études en pleine émergence : la Noétique, et ainsi, espérons-le, de susciter des intérêts et des vocations pour ce qui est déjà une des dimensions de demain.

Noétique et néomanagement

Nous vivons une rupture fondamentale dans nos sociétés contemporaines. Une rupture qui, selon certains modèles, advient tous les demi millénaires, environ. Advint le néo-manager ...

Métalangages et métarationalite

Idéalisations : simplifications, réductions, tamisages, fragmentations, dissections, épurations, séparations, différenciations, etc … Rien que d'artificiel … Ni rationalité, ni irrationalité : trans-rationalité, donc … ou mieux : méta-rationalité … Donc construire et enseigner tous les métalangages jusqu'ici confinés aux écritoires des mystiques, des poètes ou des initiés.

Flâneries en noétique

L'homme commence, enfin, à redécouvrir que l'univers est infiniment plus que la somme des êtres, des choses et des "lois" que ses infirmes sens et leurs prothèses technologiques lui font percevoir. L'homme commence, enfin, à redécouvrir que la Connaissance est infiniment plus que la somme des savoirs juxtaposés … et trop souvent cloisonnés.

Entre deux révolutions

L'histoire de l'homo sapiens s'étend sur une période de 10.000 ans entre deux révolutions. Il y eut la révolution néolithique ; il y a la révolution noétique.

Eclatement du monde ...

Le monde qui vient sera multiple, hétérogène, morcelé, éclaté et verra la coexistence d'une multitude de mondes humains autonomes : une mosaïque de communautés, de tribus, de castes, de modèles économiques, de choix culturels et spirituels, de valeurs éthiques et comportementales qui induira une nouvelle féodalité au-delà ou en face des Etats moribonds. Cette féodalité nouvelle et immatérielle, avec ses guerres, ses suzerainetés, ses vassalités, ses allégeances et ses alliances, est déjà en route, aux marches de l'Empire qui se meurt.

Dix pistes pour le futur

Aujourd'hui, il nous faut construire un Monde vivable et viable pour nos petits enfants. Un nouveau mode d'humanité doit émerger qui vise l'éradication définitive des causes de Violence afin d'établir la Paix, tant intérieure avec soi-même, qu'extérieure avec les autres et avec la nature. Pour réussir cette mutation radicale sans violence (car la violence n'entraînerait que la radicalisation des résistances), il ne s'agit pas tant de combattre que de dépasser, de transcender, de sublimer.

Qu'est-ce que la Connaissance ?

Et d'abord ce qu'elle n'est pas : une accumulation plus ou moins structurée de savoirs, une mémoire même immense, un musée idéel voire idéologique. Tout ce qui pourrait être figé ou statique lui est étranger. La Connaissance est dynamique, elle est une dynamique, elle est un processus, un cheminement, une création perpétuelle.

Bye bye Descartes.doc

Il faut être singulièrement ignorant pour croire encore en la rationalité du monde en général et de l'homme en particulier. Ignorant. Ou naïf (croire que le monde est assez simple pour que nos cerveaux débiles puissent l'enfermer dans quelques raisonnements "logiques"). Ou orgueilleux (pour croire l'homme assez puissant pour pouvoir ramener le monde à lui). Ou sécuritaire (pour se rassurer en balayant l'inconnu et l'inconnaissable d'un revers de quelques recettes logico-déductives).